FLAMME_FrontNational_QUAD

Le 16 Juin 2015 :  

Dans un communiqué paru à ce jour (le 16 juin), Monsieur RETAILLEAU se permet d'attaquer le Front National sur sa position envers les chrétiens d'Orient.

En cause : le tweet d'un militant FN critiquant les 25 000 euros de subvention accordés par le Conseil Général de Vendée à une association parisienne d'aide aux réfugiés irakiens, dirigée par des militants de son parti…… 

M. RETAILLEAU me prête de manière malhonnête la position personnelle d'un cadre local, et prétend que je fais de lui mon principal adversaire, puis il m'accuse de faire "la courte échelle" au Parti Socialiste.

Je tiens à rassurer Monsieur RETAILLEAU : mon premier adversaire demeure le socialisme, sous toutes ses formes ; que ce soit celui, chimiquement pur, des socialo-communistes emmenés par Monsieur CLERGEAU, ou celui dilué de sa liste de centre-gauche Républicains/UDI  -ce parti dont il s’est fait l’otage étant délibérément favorable à l’immigration sans limites, à l’UE supra-nationale, au mariage pour tous et à la GPA, au gender à l’école, au financement sur fonds publics de la construction de mosquées………

Enfin je tiens à rappeler à Monsieur RETAILLEAU que le droit-de-l'hommisme béat de l'UMP -partagé avec le PS- a conduit N. SARKOZY et F. FILLON, qu’il soutient aux primaires présidentielles, à défendre en 2003 l’intervention américaine en Irak, à attaquer la Libye, et à approuver F. HOLLANDE lorsque celui-ci voulait attaquer la Syrie. En clair, il appartient à un mouvement qui a prôné la destruction de tous les régimes laïques protégeant les chrétiens au Moyen-Orient.

Monsieur  RETAILLEAU, aider les chrétiens d'Orient ne consiste pas à subventionner leur émigration vers la France voulue par DAESH,  ni à mettre au pouvoir ceux qui les persécutent. Aussi ni vos postures électoralistes en faveur des chrétiens, ni votre manie de la politique-spectacle en compagnie ce W-E de F. HOLLANDE, ne parviendront à maquiller votre nature politique réelle : pompier durant les élections, puis pyromane lorsque vous êtes élu.

Il ne suffit pas d'être le fils félon de Philippe de Villiers, auteur du roman de Saint Louis,  le premier protecteur historique des chrétiens d’Orient, pour avoir les qualités de ce dernier........

Pascal Gannat